Le temps, la ville et l’urbaniste

8 mai 2012

La société ouverte et ses ennemis

Publié par alias dans Aménagement & urba

Karl Popper dont Jacques Monod se sentait proche écrira à propos de « La société ouverte et ses ennemis » : « L’objet de ce livre est d’aider à la défense de la liberté et de la démocratie. Je n’ignore rien des difficultés et des dangers inhérents à la démocratie, mais je n’en pense pas moins qu’elle est notre seul espoir. Bien des exemples montrent que cet espoir n’est pas vain ».

En 1958, la régie privée Simon construisit un ensemble immobilier médiocre de 336 logements destinés aux pieds noirs d’Algérie sur le site Olivier de Serres à Villeurbanne. Les loyers et charges étant prohibitifs, les premiers locataires quittèrent les lieux ; leurs successeurs étant la plupart des travailleurs immigrés magrébins.

Charles Hernu obtint l’acquisition de l’ensemble Olivier de Serres sur Villeurbanne en 1976, avant de démolir les 7 barres et reconstruire 226 logements ainsi que 12 villas OPAC du Rhône de 1984 à 1985, dans ce quartier renommé Jacques Monod. La résidence Jacques Monod présente la particularité d’être la propriété indivise de 3 bailleurs : OPH Villeurbanne est habitat, Alliade habitat et l’OPH du Rhône.

La résidence s’est dégradée au fil du temps en raison du vieillissement et de la détérioration du bâti, de la précarisation de la population et de la fermeture des commerces de proximité. Murées en 1993, les villas seront partiellement démolies en 1999. Le quartier est repertorié en catégorie 2 du contrat de ville en 2000.

Une nouvelle réflexion (pré-étude de faisabilité) est confiée au groupement Sept-E.Selva-ICC en 2006 : Le centre régional d’hébergement des sportifs des années 70 sera remplacé par un foyer pour jeunes travailleurs ; le local qui abrite les activités culturelles et sociales a été rénové, la crèche agrandie, le groupe scolaire restructuré et la voirie requalifiée. Les villas entièrement démolies en 2008 par Villeurbanne Est Habitat seront remplacées en 2012 par des maisons de villes et des petits immeubles Alliade, lequel privilégiera l’accession sociale à la propriété.

 

Laisser un commentaire

POUR LA VERITABLE LIBERTE |
kamalamari |
POI - comité Les Ulis Orsay |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | regismorra
| Notre si belle et si chère ...
| Allant-Vert